De petits suppléments d'âmes

jeudi 18 octobre 2012 16:30

Le Parisien Magazine, Ecofutur, Mes Dimanches... en cette rentrée, une nouvelle vague de magazines-bonus vient s'ajouter aux différents « packs » proposés par la presse quotidienne. L'occasion pour Tarif Media de faire le point sur ces – nombreux – suppléments. Rendons à Robert ce qui lui appartient : en France, l'invention des suppléments de la presse quotidienne, c'est beaucoup le fait de M. Hersant. Grand patron de médias, celui-ci voulait faire de son Figaro le titre étendard de la droite française... quelque soit le format – journal ou magazine – et la cible – homme ou femme. Il a donc lancé, tour à tour, Le Figaro Magazine et Madame Figaro, et ce bien avant que la stratégie des suppléments pièges à pub ne devienne la règle chez nos quotidiens.

Des plus publicitaires

Car si les nombreux magazines depuis adjoints aux différents journaux français présentent d'indéniables qualités éditoriales, ils sont surtout, et particulièrement en période de crise, un vrai moyen pour les éditeurs de s'offrir quelques rentrées publicitaires supplémentaires et non négligeables. Par rapport à des titres « à part entière », ils sont en effet, la plupart du temps, produits à moindre coûts : les équipes de journalistes travaillent souvent ET pour le quotidien ET pour son supplément, et des synergies peuvent être mises en place pour traiter des sujets sous différents angles dans l'un et dans l'autre.

En termes de lectorat, en revanche, le supplément permet d'aller débusquer des cibles plus larges ou plus précises que celles du quotidien : Le Figaro va « chercher » les femmes avec Madame Figaro, Libé va « chercher » les jeunes parents avec Paris Mômes, Le Parisien va « chercher » les parisiennes avec... La Parisienne. Et, sans parler des magazines, les « cahiers » thématiques insérés dans les quotidiens chaque jour de la semaine permettent également d'attirer à soi telle ou telle niche. On peut aussi remonter les taux de circulation et de reprise en main en s'adjoignant un magazine de programmes TV (TéléVisions ou TV Magazine), ou s'attirer la manne d'annonceurs pas forcément tentés par le quotidien en s'adjoignant un magazine luxe ou « art de vivre ». Cette dernière solution étant d'ailleurs très courue des éditeurs ces derniers temps, que ce soit pour de nouveaux titres ou pour les nouvelles formules des anciens suppléments.                                                         

Grâce à cette politique des suppléments, Luciano Bosio pouvait déclarer, avant la crise :  « La marque Figaro réalise, rien qu'avec ses suppléments magazines de fin de semaine, un chiffre d'affaires supérieur à celui du quotidien.»

Naissance de la marque média

L'aboutissement du tout supplément – côté papier – et des autres déclinaisons des titres de presse quotidienne – principalement sur le web, c'est la naissance de la notion de marque média. L'aura d'un titre dépassant aujourd'hui le simple quotidien papier qu'il désigne pour irriguer plus largement l'ensemble des « produits dérivés » qu'il a généré. Une notion désormais prise en compte par le marché puisque l'étude d'audience One ne mesure plus seulement l'audience d'un quotidien ni celle de ses extensions prises séparément, mais intègre l'ensemble et mesure le « contact avec une marque de presse ».

Tous les suppléments

Tour d'horizon des différents suppléments de la presse quotidienne. En italique, les « vrais » suppléments qui se présentent sous forme de magazines. Sans italique, les « cahiers » qui rythment les différents quotidiens.

Le Figaro :
Le Figaroscope
C'est l'un des premiers suppléments de la presse quotidienne puisqu'il sort pour la première fois en 1987. Présentant l'actualité culturelle de Paris et de sa banlieue  (les restaurants, les lieux cultes, les prochains événements parisiens, les dernières expos et les dernières sorties cinéma) en sept grandes rubriques (Art, Musée, Théâtre, Cinéma, Musique, Danse, Cuisine), il fête ses 25 ans ce mois-ci avec un numéro spécial. Le Figaroscope est diffusé avec le Figaro du mercredi.



Le Figaro Magazine
Le Figaro Magazine, premier supplément de la presse quotidienne en France, naît d'une volonté politique : celle de son propriétaire, Robert Hersant, qui déplore l'absence d'un magazine d'information clairement situé sur la droite de l'échiquier. Pour combler ce vide, Le Figaro lance d'abord le supplément Figaro Dimanche qui, très vite, devient le Figaro Magazine (1978). D'abord très politique et orienté à droite, donc, Le Figaro Magazine prend un virage très “supplément” avec une nouvelle formule en 1988 : il s'oriente davantage vers les sujets de société, l'art de vivre, les voyages et les loisirs.
Aujourd'hui, le “FigMag” est installé “au carrefour de l'information et des loisirs, du divertissement et de la réflexion”. Il propose une lecture différente de l'actualité de la semaine, à travers les vues alternatives de ses chroniqueurs (E.Zemmour, F.D'Orcival, F.Begbeider, F.Simon...) et son "coeur" de magazine composé d'articles grand format. L'art de vivre a son écrin avec le cahier "Envies" : Anne-Sophie von Claer y compose la sélection de la rédaction en matière de Culture - Luxe - Design – Gastronomie. Le Figaro Magazine est diffusé avec le “pack” du vendredi.

Madame Figaro
C'est en s'apercevant qu'une partie du Figaro Magazine est particulièrement lue par les femmes que Robert Hersant décide, en 1980, de consacrer un magazine à part entière à ces dernières. Ce sera Madame Figaro, qui, tout en mettant en scène une certaine idée de l'émancipation féminine à travers la relation de parcours exemplaires et une large place accordée à la culture, s'oppose au mouvement féministe des années 70. Un magazine qui, aussi et déjà, consacre une bonne partie de sa pagination à la mode, à la beauté, à la décoration et à la cuisine.
Aujourd'hui, Madame Figaro se veut “le label d'influence au féminin” et “cultive la sophistication et l'innovation pour des femmes entreprenantes et influentes à la recherche de références et de nouveautés”. Il est vendu avec le quotidien, le vendredi, dans le “pack” à 4,50 €, ou à part et en format pocket, le jeudi, pour 1 €.

TV Magazine
Titre télé le plus diffusé en France, TV Magazine a un statut à part dans les suppléments de quotidiens... puisqu'il est associé à quelques 60 titres de presse régionale en plus du Figaro ! Lancé en 1987 par la Socpresse, il est alors le supplément télé de France Soir et du Figaro, diffusé en “pack” avec l'un comme avec l'autre, en fin de semaine. Au début des années 2000, un accord supplémentaire de diffusion est passé avec le groupe La Voix du Nord, et TV Magazine “entre en guerre” contre TV Hebdo, titre du groupe Lagardère et supplément TV du Parisien/Aujourd'hui en France. Une “guerre” qui prend fin en 2009 avec la fusion des deux titres qui, ainsi, résistent à l'apparition des quinzomadaires TV... et deviennent LE premier magazine français en termes de diffusion comme d'audience. TV Magazine est diffusé avec le “pack” du samedi.

Le Figaro Santé (cahier diffusé dans Le Figaro du lundi)
Les grands sujets médicaux, des conseils bien être et  psycho, les découvertes scientifiques de la semaine.

Le Figaro Littéraire (cahier diffusé dans Le Figaro du jeudi)
Les nouveautés éditoriales et culturelles de la semaine.

La sélection New-York Times (cahier diffusé dans Le Figaro du vendredi)
Un “best of” hebdomadaire des articles du quotidien américain.


Le Monde :
M, Le Magazine du Monde
Jeune, M, le magazine du Monde, n'en a pas moins une histoire déjà pleine de rebondissements. Créé par les frères Siegel en 2000, il s'appelle alors Le Monde 2, est mensuel et fonctionne sur un principe simple : la reprise des meilleurs articles du quotidien associés à des photos fortes et une iconographie soignée. En plus du Monde, deux autres éditeurs président à la destinée du Monde 2 : GS Presse et Hachette Filipacchi Médias. Et le magazine est vendu en kiosques comme un titre à part entière.
Ce n'est qu'en 2004 que le Monde 2 devient un véritable supplément du quotidien. GS Presse quitte alors le navire et le magazine devient hebdomadaire. Puis en 2009, suite à l'échec d'une nouvelle formule, Le Monde 2 devient Le Monde Magazine et est utilisé pour des dossiers complémentaires au quotidien, complétés par un agenda culturel. Enfin, en septembre 2011, Le Monde Magazine devient M, le magazine du Monde ; et abandonne quasiment l'aspect généraliste pour devenir un hebdomadaire « lifestyle » centré sur l'art de vivre, la mode, le design, la beauté et la culture. Il est vendu, avec le quotidien, chaque vendredi.

Le Mensuel
L'apparition du Mensuel est quasiment concomitante à la disparition du Monde 2. Alors que ce dernier prend un virage éditorial en devenant Le Monde Magazine, la maison mère souhaite toutefois conserver le principe d'un titre compilant les articles du quotidien. C'est donc le rôle dévolu au Mensuel qui, en huit parties distinctes, revient sur l'actualité du mois écoulé. Pas vraiment un supplément puisque seul les abonnés disposent d'un accès à prix réduit, Le Mensuel est vendu en kiosques chaque début de mois.


Le Monde Eco&Entreprises (cahier diffusé dans Le Monde daté du mardi)
L'économie, l'innovation et les stratégies des entreprises.

Le Monde des Livres (cahier diffusé dans Le Monde daté du mardi)
L'actualité de l'édition littéraire et les critiques des principales parutions de la semaine.

TéléVisions (cahier diffusé dans Le Monde daté du lundi)
Les programmes et l'actualité TV de la semaine.

Le Monde Universités&Grandes Écoles  (cahier diffusé dans Le Monde daté du mercredi)
L'essentiel de l'actualité de l'enseignement supérieur.

Le Monde Sport&Forme, Le Monde Science&Techno, Le Monde Culture&Idées (cahier diffusé dans Le Monde daté du vendredi)
L'actualité du sport ; l'actualité de la science, de la recherche médicale et de la technologie ; et l'actualité culturelle : trois cahiers complètent le Monde du vendredi.

Le Monde Géo&Politique (cahier diffusé dans Le Monde daté du lundi)
L'agenda international de la semaine à venir, avec décryptage et analyse des enjeux.

Le Monde Argent (cahier diffusé dans Le Monde daté du 1er mercredi du mois)
L'actualité des placements financiers à la loupe. Le seul cahier mensuel du Monde.


La Croix :
Économie & Entreprises (cahier diffusé avec La Croix du lundi)
L'actualité économique de la semaine, la vie des entreprises.

Sciences & éthique (cahier diffusé avec La Croix du mardi)
L'actualité des découvertes scientifiques et technologiques et les débats qui en dérivent.

Parents & Enfants (cahier diffusé avec La Croix du mercredi)
L'actualité de l'éducation et de la famille.

Livres & Idées (cahier diffusé avec La Croix du jeudi)
L'actualité littéraire et culturelle.

Forum & débats (cahier diffusé avec La Croix du vendredi)
Échanges et points de vue sur l'actualité de la semaine.

Religion & spiritualité (cahier diffusé avec La Croix du samedi)
L'actualité religieuse et les points de vue religieux sur l'actualité.


Libération :
Next
Supplément culturel de Libération, Next est le magazine de la « Global Culture », qui croise les nouvelles tendances de la mode et des autres domaines de la création culturelle (cinéma, musique, photographie...). Lancé en 2007, il est, dans un premier temps, uniquement distribué avec le quotidien, une fois par mois. Puis son succès lui vaut, en 2009, d'être en plus présent en kiosque, toujours en mensuel, au prix de 1 €.



Le Mag
Quand il lance son Mag en 2009, au moment même où Next prend son « indépendance », Libération opte pour un choix original : il ne s'agira pas d'une vraie revue en papier glacé, comme celles de la concurrence, mais simplement d'un cahier de 24 pages, en couleur, glissé au milieu du journal. On y trouve des enquêtes, reportages et interviews au long cours, ainsi que quelques pages culturelles. Libération – Le Mag est vendu avec le journal du samedi.

Paris Mômes
Depuis 1997, Libération publie, deux fois par mois et le mercredi, un supplément plutôt original pour un quotidien d'information : Paris Mômes. Consacré aux loisirs pour les enfants – parisiens – et leur famille, celui-ci trouve sa raison d'être dans le lectorat un peu particulier de Libération, qui comprend une sur-représentation de jeunes parisiens, parents ou en âge de l'être. Paris Mômes est également diffusé en dépôt gratuit par l'intermédiaire d'un réseau qualifié.




Ecofutur
C'est le dernier-né chez Libé : un supplément hebdomadaire consacré à l'économie innovante. Comptant huit pages, il est encarté dans le quotidien et combine un dossier, une enquête, un portrait, une page de news et une chronique d'anticipation.





Cinéma (cahier diffusé dans le Libération du mercredi)
Les sorties cinéma de la semaine... et leurs critiques.

Livres (cahier diffusé dans le Libération du jeudi)
Les sorties livre de la semaine... et leurs critiques.


Le Parisien / Aujourd'hui en France :
Le Parisien Magazine
Après La Parisienne, supplément qu'il offre chaque premier samedi du mois, Le Parisien a étoffé son offre magazine avec le lancement d'un supplément week end, en kiosques depuis le 20 septembre. Sobrement intitulé Le Parisien Magazine, ce titre, dont le premier numéro a été offert aux lecteurs, ambitionne avant tout de conquérir de nouveaux lecteurs parmi ceux qui manquent à l'audience du quotidien : les femmes et les jeunes. Piloté par une rédaction dédiée d'une trentaine de journalistes, Le Parisien Magazine s'articule en trois grandes partie: la culture - « Week End », l'actualité générale - « Grand Angle » et l'art de vivre - « Plaisirs ». Comme son intitulé l'indique, la partie culturelle est avant tout consacrée aux sorties et à la lecture. Le rendez-vous « Grand Angle » décrypte quant à lui un des faits de la semaine ; et la partie nommée « Plaisirs » donne des conseils high-tech, mode, psycho, beauté ou sport. Le Parisien Magazine est proposé en « pack » avec le quotidien et TV Magazine, chaque vendredi, pour 2,25 € quand il est avec le Parisien et 1,90 € quand il est associé à Aujourd'hui en France.

La Parisienne
La Parisienne, c'est d'abord l'histoire d'un coup, d'un « one shot » : à l'occasion de la journée de la femme, le 8 mars 2005, le Parisien prend l'initiative d'un supplément dédié à ces dames, diffusé sous forme de magazine avec Le Parisien et repris sous forme de dossier dans Aujourd'hui en France. En 2008, un pas est franchit et La Parisienne devient un vrai mensuel féminin, avec les rubriques Mode-Beauté-Déco-Cuisine-Tourisme-People inhérentes au genre. Le titre est diffusé avec Le Parisien chaque 1er samedi du mois, il n'est pas vendu séparément.


Le Parisien Économie (cahier diffusé dans le Parisien/Aujourd'hui en France du lundi)
Analyse et décryptage de l'actualité économique, interviews, faits marquants et chiffres.

TV Magazine (diffusé avec Le Parisien / Aujourd'hui en France du vendredi)
Voir le Figaro


L'Humanité :
L'humanité Dimanche
Historiquement, on pourrait lui attribuer le titre de premier supplément – dans le temps – de la presse quotidienne, mais il se distingue des autres de deux manières : un, il n'a pas été créé pour drainer de la publicité (il n'en comporte pas) mais, deux, pour contrer une disposition législative. En 1948, le gouvernement prétexte en effet le manque de papier pour interdire la vente de journaux le dimanche... jour de la semaine où, justement, l'Humanité démultiplie ses ventes grâce aux militants qui le vendent à la criée. L'Humanité Dimanche, magazine d'informations politiques, apparaît, donc, en 1948... puis connaît une histoire chahutée : changements de formats, de nom (L'Humanité Hebdo), disparitions puis réapparitions. Aujourd'hui, le magazine est vendu en kiosques, le jeudi, au tarif de 2,70 €.

Les lettres françaises
Revue littéraire réputée née en 1941, Les lettres françaises devient un supplément encarté de  l'Humanité  en 2004, après plusieurs arrêts et reparutions. La revue est diffusée chaque 1er jeudi du mois avec le quotidien.





Communistes
Lettre de 4 à 8 pages destinée aux militants communistes et encartée dans l'Humanité chaque mercredi.

L'Humanité des débats
Cahier consacré aux débats sur les sujets d'actualité, chaque vendredi.


L'Équipe :
L'Équipe Magazine
Quand l'Equipe lance l'Equipe Magazine en 1980, c'est autant pour asseoir sa domination sur l'information sportive que pour élargir son audience, déjà confortable. Hebdomadaire, le supplément dépasse le simple traitement des résultats sportifs pour s'ouvrir sur un traitement plus large de l'actualité, avec des reportages, des enquêtes, des dossiers, plus de disciplines et une place plus grande accordée à la photo. Le titre est diffusé avec le quotidien, chaque samedi (2 €), et n'est pas vendu séparément.


Sport&Style
Sport&Style, c'est un peu le supplément « art de vivre » de l'Equipe, puisqu'il dépasse le fait sportif pour s'attaquer aux à-côtés people et mode du sport. On y trouve donc toutes les rubriques rencontrées habituellement dans la presse masculine - mode, beauté, culture, sorties, voyages, gastronomie, high tech…, emballées dans une maquette haut de gamme conçue pour attirer les annonceurs du luxe. Mensuel, Sport&Style est Intégré à l'offre payante du week-end de L'Equipe, et diffusé dans les grandes agglomérations et dans des lieux tendances (restos chics, grands hôtels, concept stores…).


Le Journal du Dimanche :
Version Femina
Comme TV Magazine, Version Femina est un supplément un peu spécial puisque diffusé avec le JDD et 38 éditions de quotidiens régionaux. Et comme TV Magazine, Version Femina est issu de la fusion, en 2002, de deux magazines dédiés aux dames : Version Femme, qui appartenait à la Socpresse, et Fémina Hebdo, qui appartenait à Hachette Filipacchi Médias. Devenu depuis l'hebdomadaire leader, en diffusion comme en audience, de la presse féminine, Version Femina n'est diffusé qu'en couplage avec les supports partenaires.


Mes Dimanches
"Mes Dimanches" est un nouveau rendez-vous mensuel du JDD qui paraît le 1er dimanche de chaque mois. Ce cahier de 16 pages, édité en papier surgrammé, est proposé sans hausse du prix de vente. Il propose un rendez-vous intimiste avec un invité du mois qui partage ses rituels du dimanche via des thématiques fortes, telles que la culture, les tendances et les voyages. Au sommaire également, des destinations week-end.


Les Echos :
Série Limitée
Bien que déjà spécialisé, le quotidien Les Echos n'échappe pas au principe qui veut que la presse quotidienne aille chercher quelques cibles publicitaires supplémentaires avec des suppléments thématiques. Le thème de Série Limitée, mensuel lancé en 1999, étant le luxe... traité sous un angle plus « art de vivre » qu'économique.  Le magazine est diffusé gratuitement avec les Echos et n'est pas vendu en kiosques.




Enjeux Les Échos
Complément mensuel des Echos, Enjeux Les Echos prend du recul sur le traitement quotidien des actualités économiques et traite des grands enjeux du business et de ses acteurs. Réflexion, prospective, analyse et angles inattendus sont ses maîtres mots depuis son lancement en 1992. Enjeux Les Echos est diffusé, chaque 1er vendredi du mois, avec le quotidien (2,20 €) ; il n'est pas vendu en kiosques séparément.



Les Echos Week-End
Le vendredi 16 novembre, Les Echos lanceront un troisième cahier hebdomadaire de 12 à 16 pages : "Les Echos Week-End". Dirigé par l'équipe de Série Limitée, il sera le rendez-vous des tendances et de l'actualité artistique avec au menu des infos mode, voyages, bons plans, gastronomie, vin, culture…


La Presse Quotidienne Régionale :
La quasi totalité des titres de PQR diffusent, chaque fin de semaine, soit TV Magazine, soit Version Femina, soit les deux (voir fiches de ces titres avec Le Figaro et le JDD).
Sud Ouest, La Voix du Nord et L'Est Républicain éditent, en plus, leurs propres suppléments : Sud Ouest Magazine, La Voix des Sports et L'Est Magazine.

Nicolas Priou

dossier précédent Retour aux dossiers
Bandeau_newsletter

2012 © tarifmédia – Tous droits réservés. Conçu et réalisé par Elapse